Fin de l’éclosion de cas de syphilis

Afficher le document au complet

FREDERICTON (GNB) – L’éclosion de syphilis est terminée au Nouveau-Brunswick.

« Le nombre de nouveaux cas a diminué de façon constante au cours de la dernière année, et nous avons déclaré l’éclosion terminée », a déclaré la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Eilish Cleary. « Toutefois, nous sommes toujours témoins d’un nombre de cas plus élevé qu’avant l’éclosion. Pour cette raison, je rappelle aux gens du Nouveau-Brunswick l’importance d’adopter des pratiques sexuelles sans risque afin de prévenir la propagation de la maladie. »

L’éclosion de syphilis a été déclarée en 2009 lorsque les représentants de la Santé publique ont commencé à observer la transmission soutenue de la maladie chez les hommes. L’éclosion a débuté à Moncton, mais elle s’est rapidement propagée à l’ensemble de la province.

De 2002 à 2008, le Nouveau-Brunswick comptait en moyenne trois nouveaux cas par année. De novembre 2009 à décembre 2012, un total de 122 cas de syphilis ont été signalés à la Santé publique. Les hommes âgés de 15 à 24 ans étaient le groupe le plus touché.

« Diverses initiatives ont été entreprises pendant l’éclosion dans le but de sensibiliser davantage le public à la situation, de diffuser des messages de prévention et d’encourager les gens à obtenir un test de dépistage et un traitement », a affirmé la Dre Cleary.

La syphilis est une grave infection transmise sexuellement causée par une bactérie. Elle se propage lors de rapports sexuels non protégés avec une personne infectée. Les femmes enceintes peuvent transmettre l’infection au fœtus ou encore au bébé à l’accouchement, ce qui peut entraîner une grave infection pouvant toucher le système nerveux et d’autres parties du corps. Les personnes qui ont plusieurs partenaires sexuels courent plus de risques de contracter la syphilis.

Une personne peut avoir la syphilis et ne pas le savoir. Toutes les personnes infectées ne présentent pas nécessairement des symptômes. La syphilis est souvent nommée la grande imitatrice puisque ses symptômes sont semblables à d’autres maladies. Les symptômes peuvent comprendre une inflammation des ganglions, de la fièvre, des douleurs musculaires et une éruption cutanée dans la paume des mains et sur la plante des pieds. Il y a différents symptômes pour chacun des quatre stades de l’infection.

Sans traitement, la syphilis peut se propager et causer des dommages au cerveau, au cœur, aux os et à bien d’autres organes d’une personne. Elle peut entraîner la paralysie, la démence et même la mort.

La Dre Cleary a rappelé aux Néo-Brunswickois que le test de dépistage de la syphilis est gratuit et confidentiel. Les personnes qui désirent obtenir un test de dépistage peuvent communiquer avec leur médecin de famille, une infirmière praticienne ou une clinique de dépistage.