Fermetures de buanderies: le nord francophone sera le plus touché

le jeudi 28 février, 2013

FREDERICTON – Le Conseil des syndicats de foyers de soins s’oppose au transfert des services de buanderie de 16 établissements qu’a annoncé le ministère du Développement social plus tôt cette semaine.

C’est ce qui ressort de la réunion qu’ont eu jeudi à Fredericton, les présidents et vice-présidents des 46 sections locales qui représentent les employés syndiqués des foyers de soins de la province.

«On ne va pas accepter une telle réduction de services», a déclaré le vice-président du Conseil des syndicats de Foyers de soins du Nouveau-Brunswick, Roland Cormier, au terme de la rencontre.

Ainsi, les représentants syndicaux ont convenu d’entreprendre des actions concrètes afin d’éviter le transfert des services de buanderie.

«Premièrement, on va mobiliser nos membres, deuxièmement, on va aller rendre visite à nos élus locaux pour essayer de les convaincre d’annuler cette décision qui est négative pour les communautés rurales de notre province», a précisé M. Cormier.

Dix des seize foyers en question se trouvent dans les régions francophones du nord de la province, notamment dans la Péninsule acadienne et dans la grande région du Madawaska (voir la liste dans notre encadré).

Lundi, le ministère du Développement social annonçait que 16 foyers de soins allaient établir des contrats avec FacilicorpNB pour leurs services de buanderie, une mesure qui doit permettre de réaliser des économies de près de 600 000 $ par année, une fois qu’elle sera complètement implantée.

FacilicorpNB est l’agence du secteur public responsable de certains services non cliniques au sein du système de soins de santé de la province.

Elle offre déjà des services de buanderie et de lingerie à 19 foyers de soins depuis plusieurs années.

Lors de l’annonce de ce transfert de services, le gouvernement provincial a indiqué que le contrat avec FacilicorpNB ne concernera que la literie.

Ce changement n’affectera que 28 employés et chacun d’entre eux recevra une offre d’emploi dans des foyers de soins.

Toutefois, le Conseil des syndicats des foyers de soins pense plutôt que ce sont 60 employés qui seront affectés.

«Il y a une réduction de budget de 600 000 $. Il faut donc qu’il y ait des réductions d’heures de travail et des pertes d’emploi», a estimé Roland Cormier, se montrant sceptique face aux chiffres avancés par le ministère du Développement social.

De son côté, l’Association des foyers de soins du Nouveau-Brunswick (AFSNB)  se réjouit des changements annoncés aux services de buanderie de ces 16 établissements.

«L’annonce du contrat pour la gestion des services de buanderie permettra aux contribuables néo-brunswickois de faire d’importantes économies, sans que les services soient affectés», écrit l’AFSNB dans un communiqué émis lundi.

Avec l’ajout de 16 foyers de soins, FacilicorpNB assurera désormais le service de buanderie de 35 foyers de soins, soit plus de la moitié des 65 de la province.