Égalité santé félicite madame Norma McGraw

Dieppe, le 27 février 2020 – Égalité santé en français (Égalité Santé) félicite madame Norma McGraw pour le geste courageux qu’elle vient d’accomplir en démissionnant comme vice-présidente du Conseil d’administration du réseau de santé Vitalité et comme membre de ce même Conseil d’administration.

Nous voulons souligner son sens profond d’éthique, ses convictions personnelles et son sens du devoir de représentation de la population qui l’a élue.

Les énoncés qu’elle a faits lors de la conférence de presse sont une preuve évidente que la communauté francophone ne contrôle pas les institutions de santé du réseau Vitalité. Le réseau est contrôlé par le directeur général, Gilles Lanteigne, qui est de fait l’employé du ministre de la Santé. La présidente du Conseil d’administration, Michelyne Paulin, a laissé ce dernier usurper les pouvoirs du Conseil d’administration.

Comme madame McGraw l’a si bien dit, trop de décisions sont prises à huis clos. Souvent, le Conseil doit voter des résolutions en bloc qui comme des lois omnibus, ont des effets qui ne sont pas visibles lors de l’adoption en bloc. De plus, la majorité des grandes décisions qui relèvent du Conseil d’administration sont déclarées des décisions opérationnelles par le directeur général et ne sont pas discutées aux réunions de ce Conseil comme la question de l’oncologie à Grand-Sault et St-Quentin.

La Loi sur les régies régionales de la santé (LRRS) est très claire: ‘’Les activités et les affaires internes d’une régie régionale de la santé sont dirigées et gérées” par le Conseil d’administration tandis que le directeur général doit rendre compte au conseil de la gestion générale et de la conduite des affaires internes de la régie régionale de la santé dans le cadre des politiques et des directives du conseil. Ce n’est pas le cas actuellement. Le directeur général prend toutes les décisions et la présidente du Conseil le laisse faire, laissant le directeur tout contrôler.

Égalité Santé réitère sa position à l’effet que Gilles Lanteigne doit être congédié et que Michelyne Paulin doit démissionner. Égalité Santé déplore la démission de Norma McGraw mais la comprend puisque le climat qui existe au sein du Conseil d’administration est toxique.