Égalité santé en français réactive sa poursuite judiciaire à l’endroit du gouvernement du Nouveau-Brunswick

Dieppe, le 3 septembre 2019 – C’est devant l’impasse de négociation et l’inaction du gouvernement Higgs de donner suite aux demandes initiales d’Égalité santé en français (Égalité Santé) d’obtenir la reconnaissance du droit à la gestion pleine et entière de la régie de santé Vitalité par la communauté linguistique française de la province que l’organisme a pris sa décision de réactiver sa poursuite judiciaire.

Égalité Santé avait suspendu sa requête devant les tribunaux à l’élection du gouvernement Higgs, afin de lui permettre de se soumettre à l’esprit de l’article 16.1 de la Charte canadienne.

« Égalité Santé ayant épuisé toutes les options politiques et bureaucratiques n’a d’autres choix que de poursuivre nos démarches judiciaires afin de faire reconnaître notre droit à gérer notre régie de santé », a déclaré le Dr Hubert Dupuis, le porte-parole d’Égalité Santé.

Il est de la toute première importance que la gestion des services de soins de santé redevienne la responsabilité de ceux à qui ils sont destinés, c’est-à-dire aux Acadiennes et Acadiens francophones de la province.

« Nous avons droit à un système de santé équitablement financé comme l’est celui des anglophones avec les mêmes services de soins de santé. Après cinquante années de la reconnaissance du français comme langue officielle, la situation actuelle est devenue indécente. »

La dépolitisation de notre système de santé passe par la gouvernance du Réseau de santé Vitalité par les Acadiennes et Acadiens francophones. Nous y avons droit, nous voulons une direction générale, médicale et infirmière pour chacun de nos hôpitaux qui agiront jour après jour à fournir à nos citoyens et citoyennes des services de soins de santé de qualité. Ceci inclut aussi la prise en charge des ambulances et du Programme Extra Mural.

 

-30-