Égalité Santé en français estime que Vitalité est sous la tutelle du gouvernement

Entendu par le Sénat à Ottawa, le Dr Hubert Dupuis a dénoncé «l’ingérence» du ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick dans le fonctionnement du réseau de santé Vitalité.

Le président d’Égalité Santé en français s’est présenté lundi soir devant le Comité sénatorial permanent des langues officielles. Le Dr Dupuis en a profité pour fustiger le mode de gouvernance de la régie francophone.

«La gouvernance de nos institutions de santé nous échappe. La gestion de nos institutions de santé est sous le contrôle du ministre de la Santé», a-t-il lancé aux sénateurs.

Il cite en exemple le projet du ministère de privatiser les services alimentaires, de transport et d’entretien des hôpitaux de la province, et ce, malgré l’opposition répétée du conseil d’administration de Vitalité.

«Nous constatons une érosion de services au sein de notre régie de santé qui, selon nous, est une perte de nos droits constitutionnels», dit-il.