Égalité santé en français dénonce vigoureusement les propos de Higgs

Aujourd’hui, le gouvernement Higgs-Austin a dévoilé ses intentions de couper dans les services de soins de santé. Hier, lors d’une émission de la CBC, le ministre de la santé, Hugh Flemming, a été clair: « tout est sur la table ».

Cet après-midi, le Premier ministre a ajouté qu’il n’était pas question d’offrir dans le réseau de santé de la communauté francophone des services de soins de santé si ces services étaient offerts dans le réseau de la communauté anglophone. Le Premier ministre ne reconnaît pas les droits de la communauté francophone d’avoir des institutions de santé de qualité égale à celles de la communauté anglophone, tel que prévu dans l’article 16.1 de la Charte canadienne des droits et libertés (Charte).

Pour monsieur Higgs, l’argent passe avant les droits collectifs de la communauté linguistique francophone. Puisque les institutions de santé de la communauté francophone sont moins bien dotées que celles de la communauté anglophone, il est évident qu’il considère que les francophones sont des citoyens et citoyennes de deuxième ordre, de déclarer Dr Dupuis, président d’Égalité santé en français (Égalité Santé).

Égalité Santé continuera de réclamer les droits de la communauté linguistique francophone d’avoir des institutions de santé égales à celles de la communauté anglophone comme le prévoit la Charte. « Égalité Santé n’accepte pas que notre communauté francophone soit traitée comme une communauté inférieure à la communauté anglophone » d’ajouter Dr Dupuis.

Égalité santé en français œuvre depuis 2008 pour le retour de la pleine gestion de la régie de santé Vitalité par le biais d’un conseil d’administration élu au suffrage populaire et indépendant du ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick.