Dualité

Michael Murphy soutient que les députés francophones de l’opposition sont pour la dualité en santé ce qui, pour lui, serait de faire fausse route. « Nous avons un système qui est accessible dans les deux langues officielles en vertu de la Loi sur les langues officielles et ça va rester comme ça. Nous préservons et ajoutons même des opportunités et je crois que ça fonctionnera très bien », a lancé M. Murphy. « Ce sont eux (les libéraux) qui ont créé la dualité », a répliqué Paul Robichaud. « En créant deux régies de la santé, une francophone et l’autre anglophone, ils ont créé la dualité. Ils n’ont pas créé la dualité linguistique en santé, mais du fait qu’il y a deux régies, il est tout à fait normal que les francophones revendiquent leur régie francophone et que les anglophones aient leur régie anglophone », a continué M. Robichaud.
En bref… Les conseils d’administration des deux régies régionales de la Santé seront le portrait des régions qu’elles desservent. Ainsi, quelques francophones siégeront au sein du conseil de la Régie B et quelques anglophones participeront aux travaux du conseil de la Régie A. Dix-sept personnes siégeront autour de la table de chaque conseil.

Afficher le document au complet