Donner la chance au coureur

DIEPPE – Andrée Robichaud ne croit pas que toutes les critiques et les inquiétudes qui fusent par rapport à la réforme sur la
gouvernance du système de santé nuiront à la mise en oeuvre de cette dernière, au cours des prochains mois.
« Les gens à l’intérieur du système sont ouverts et donnent la chance au coureur. Jusqu’à maintenant, ils participent bien aux activités
qui sont organisées. Au niveau des communautés, je pense qu’elles vont constater avec le temps qu’on opère en français. Ils vont venir
à un point où ils vont faire confiance au système », indique-t-elle.
La présidente-directrice générale de la Régie A se dit sensible aux inquiétudes relatives à la langue de travail et de fonctionnement. À
l’instar du ministre Murphy, elle répète que la langue de travail de la Régie A sera le français, mais que les communications avec
certains établissements hospitaliers se feront dans les deux langues.
« Je suis très sensible à tout ça. C’est clair que notre Régie va fonctionner en français. C’est certain que (cela peut changer), selon
l’établissement avec lequel on dialogue. À Bathurst et à Campbellton, les établissements se sont déclarés bilingues. Alors, on va
communiquer avec eux dans les deux langues. Mais je veux être claire sur le fait que notre langue de travail sera le français. » – PhR

2008 05 08 Acadie nouvelle p5 Donner la chance au coureur