Création de près de 1100 lits de soins spécialisés et de lits dans les foyers de soins

15 mars 2012

FREDERICTON (GNB) – Le gouvernement provincial a annoncé, aujourd’hui, la création de 704 lits de soins spécialisés et de 354 lits dans les foyers de soins.

La ministre du Développement social, Sue Stultz, qui est également ministre responsable des Aînés, du Logement et des Organismes communautaires sans but lucratif, en a fait l’annonce alors qu’elle dévoilait l’examen du plan de rénovation et de remplacement des foyers de soins rendu public en décembre 2009.

« La création des centaines d’autres lits affectés aux soins spécialisés permettra à un plus grand nombre de personnes âgées de passer des hôpitaux à des soins de longue durée, a déclaré Mme Stultz. Ces lits permettront d’alléger les listes d’attente et de combler les besoins des personnes âgées qui ne requièrent pas de soins infirmiers à temps plein. »

L’examen reposait sur un processus en trois étapes, qui comprenait une analyse démographique de la population vieillissante au cours des 10 prochaines années; une évaluation de l’état des établissements; et une révision des normes de conception.

L’analyse démographique démontre que la demande de services de soins de longue durée est la plus élevée dans la grande région de Moncton, suivie des régions de Saint John et de Fredericton. On constate généralement un besoin grandissant pour les services destinés aux personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer et de démence.

Lits de soins spécialisés

En s’appuyant sur l’étude, 704 lits de soins spécialisés seront créés au cours des cinq prochaines années. Ces lits, qui doivent être créés par le secteur privé, seront tout spécialement conçus pour prodiguer des soins aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et de démence.

Le gouvernement provincial prévoit travailler en étroite collaboration avec les exploitants, actuels et nouveaux, afin d’appuyer la création de ces lits. Plus grand sera le nombre de clients atteints de la maladie d’Alzheimer et de démence sur la liste d’attente, plus le nombre d’établissements qui offrent ces services augmentera. Les exploitants actuels et futurs auront l’occasion de participer à la prestation du service.

« Ce genre d’établissement a le double avantage de constituer un milieu résidentiel plus approprié pour les résidents et les familles tout en étant une solution de rechange moins coûteuse par rapport à un foyer de soins », a affirmé Mme Stultz.

Efficiences et économies

L’examen a permis de repérer 110 millions de dollars en efficiences et en économies dans la construction de foyers de soins.

« Nous irons de l’avant avec un plan de rénovation et de remplacement des foyers de soins dont les coûts sont estimés à 329 millions de dollars, a dit Mme Stultz. Notre examen a donné lieu à des économies importantes pour les contribuables tout en répondant aux besoins de nos aînés et du système de soins de longue durée. Il s’agit d’une réalisation remarquable sur deux fronts. »

En raison de ses défis financiers importants, le gouvernement provincial a entrepris une analyse des projections de coûts pour le plan des foyers de soins. Les principaux projets de construction ont été mis à l’étude, y compris 11 remplacements, deux nouveaux foyers de soins et cinq grands ajouts. Cinq grands projets et 44 millions de dollars supplémentaires pour des projets de mise à niveau et de réparation des installations ont été approuvés dans le cadre du plan. Les travaux sont actuellement en cours.

« Nous aidons les Néo-Brunswickois à prendre soin de leur famille en investissant et en apportant des améliorations dans l’infrastructure et les services pour les personnes âgées, a dit Mme Stultz. Notre gouvernement a pris en mains le plan des foyers de soins dans l’intérêt supérieur des contribuables du Nouveau-Brunswick afin que les services de soins de longue durée requis par notre population vieillissante soient offerts au bon endroit, au moment opportun et selon nos moyens. »

Le plan de rénovation et de remplacement des foyers de soins initial comportait l’ajout de 297 lits au coût estimatif de 400 millions de dollars, qui ont augmenté à 439 millions de dollars en raison de l’augmentation des coûts de construction et des normes de conception. La ministre Stultz a annoncé les révisions suivantes au plan en s’appuyant sur l’examen :

●    354 nouveaux lits dans les foyers de soins seront créés, soit 57 de plus que prévu;
●    le Mill Cove Nursing Home sera remplacé par un nouvel établissement de 65 lits;
●    le Victoria Glen Manor à Perth-Andover sera remplacé par un nouvel établissement de 60 lits;
●    la Villa Maria à Saint-Louis-de-Kent sera remplacée par un nouvel établissement de 60 lits;
●    le Central New Brunswick Nursing Home à Boiestown sera remplacé par un nouvel établissement de 30 lits;
●    le Foyer de soins de Dalhousie subira des réparations liées à la sécurité des personnes de l’ordre de 2,2 millions de dollars, y compris des réparations à l’extérieur; le remplacement des portes et des fenêtres; des réparations à la dalle et au plancher; des mises à niveau au drainage du toit; et des mises à niveau à la plomberie, à la ventilation et aux systèmes électriques. La génératrice et le système d’appel du personnel infirmier seront remplacés;
●    le Mount Saint Joseph Nursing Home à Miramichi subira des réparations liées à la sécurité des personnes de l’ordre de 8,2 millions de dollars, y compris des réparations à l’extérieur; le remplacement des portes et des fenêtres; les mises à niveau à la protection contre les incendies, à la plomberie et à la ventilation; et le remplacement de la génératrice, de l’alarme-incendie, des systèmes d’éclairage et d’appel du personnel infirmier. Ces projets s’ajoutent aux réparations à la dalle et au plancher dans la cuisine principale entreprises en 2010 au coût de 875 215 $;
●    un nouvel établissement de 30 lits sera construit à Neguac comme prévu;
●    la phase 2 comprenant 90 lits sera entreprise à  Loch Lomond Villa;
●    deux nouveaux foyers de soins de 60 lits seront construits dans la grande région de Moncton;
●    la Villa du Repos à Moncton sera agrandie pour inclure 60 nouveaux lits;
●    le Carleton Manor à Woodstock sera agrandi pour inclure 30 nouveaux lits;
●    un nouveau foyer de soins de 30 lits sera construit dans la grande région de Fredericton;
●    le Kiwanis Nursing Home à Sussex subira un agrandissement de 30 lits; et
●    le Passamaquoddy Lodge à Saint Andrews poursuivra les projets de mise à niveau et de réparation des installations au coût de 700 000 $.

Cinq projets de remplacement des foyers de soins dans le cadre du plan ont reçu l’approbation plus tôt pour aller de l’avant :

●    Loch Lomond Villa à Saint John (phase 1);
●    Nashwaak Villa à Stanley;
●    Les Résidences Jodin à Edmundston;
●    Foyer Notre-Dame-de-Lourdes à Bathurst; et
●    Grand Manan Nursing Home.

L’examen étant terminé, les projets de conception et de construction auront lieu pour les projets restants. Ils doivent prendre fin avant 2015-2016.

Ces projets seront financés par des prêts bancaires accordés individuellement aux foyers de soins et autorisés par le ministère du Développement social. Le recouvrement des coûts pour la création et la modernisation des installations sera calculé dans le financement provincial accordé aux services des foyers de soins chaque année.

Le gouvernement provincial ne possède pas de foyers de soins. Il finance 80 pour cent des activités des foyers de soins au Nouveau-Brunswick, ce qui représente au total plus de 288 millions de dollars par année.

Au cours de l’examen, des économies ont été découvertes dans la construction, car elles sont liées à des changements dans les dimensions des immeubles; au modèle de conception par rapport à la conception de l’espace sur mesure; aux réductions dans des endroits non-résidentiels; et aux matériaux de construction.

Les nouveaux foyers de soins seront encore conçus comme des immeubles à haut rendement. Le ministère arrivant des Transports et de l’Infrastructure, qui assumera certaines des fonctions du ministère sortant de l’Approvisionnement et des Services, s’assurera que les foyers de soins sont construits selon les meilleures pratiques des bâtiments à haut rendement conformément à la politique d’écologisation des bâtiments du gouvernement provincial.

Le ministère des Transports et de l’Infrastructure se chargera également de la gestion de la conception et de la construction des foyers de soins pour les autres projets de remplacement mis en attente. Cela permettra de réduire les frais généraux des projets antérieurement gérés par chacun des conseils des foyers de soins.

Examen futur des foyers de soins

Le Nouveau-Brunswick compte la deuxième proportion la plus élevée de personnes âgées au Canada, et le nombre d’aînés au Nouveau-Brunswick devrait doubler au cours des 20 prochaines années.

« Comme le vieillissement de notre population continue de prendre de l’ampleur et que la demande de foyers de soins grandit, l’infrastructure des foyers de soins continuera de faire l’objet d’un examen », a affirmé Mme Stultz.

Voici les prochains foyers de soins qui seront examinés :

●    Foyer Saint-Antoine à Saint-Antoine;
●    Kennebec Manor Inc. à Saint John;
●    White Rapids Manor à Fredericton Junction;
●    Manoir Édith B. Pinet à Paquetville; et
●    Les Résidences Lucien Saindon à Lamèque.

L’examen consiste à déterminer si ces établissements ont besoin de remplacements ou de rénovations ou s’ils sont sécuritaires dans leur état actuel.

LIEN :

●    Ministère du Développement social : www.gnb.ca/développementsocial