COMMUNIQUÉ: Respectez l’entente de 2010

Dieppe – Égalité Santé en Français N.-B. inc. demande au Conseil d’administration de la régie de santé Vitalité de respecter l’entente intervenue entre la province et Égalité Santé en 2010. Cette entente, selon le président d’Égalité Dr Hubert Dupuis, était claire. Le mandat du comité de recherche stratégique devait être modifié selon les termes exprimés par la ministre de la santé du temps le 8 avril 2010, « afin que le mandat inclut des avis au conseil d’administration en matière d’éducation, en plus de la recherche, et que la majorité des membres de ce comité proviennent de la région du sud-est de la province. Ce mandat devait être inclut dans les règlements administratifs de la régie. »

Après quatre ans, il est temps pour la régie de se conformer à l’entente et de mettre une majorité de membres votants provenant de la région du sud-est de la province sur ce comité afin de travailler à faire avancer le dossier de la recherche et de l’éducation. Ce changement permettra la mise en place des deux composantes essentielles au développement d’un véritable Centre Hospitalier Universitaire (CHU).

Présentement, le CHU-Dumont ne l’est que par sa nouvelle enseigne. Un CHU doit avoir trois composantes pour remplir sa mission : un volet clinique avec un plein éventail de services, un volet formation mieux garni et un volet recherche clinique et fondamentale plus étoffé afin de devenir un véritable centre hospitalier universitaire.

Dr Dupuis ajoute qu’il est important que le réseau Vitalité publie sa vision d’un CHU avec des échéanciers précis. À ce jour, ajoute le président d’Égalité , nous doutons que le réseau ait une vision de ce que devrait être le CHU. Dr Dupuis conclut en ajoutant que son organisme est disposé à travailler avec le réseau pour développer cette vision essentielle au développement du CHU-Dumont.

Égalité santé est un organisme qui recherche l’obtention d’une pleine et entière gestion francophone et acadienne des services de santé au Nouveau-Brunswick.

Afficher le communiqué au complet