Annonce d’un nouveau modèle de chaîne d’approvisionnement de produits pharmaceutiques

MONCTON (GNB) – Le gouvernement provincial a établi un partenariat avec McKesson Canada qui améliorera la sécurité des patients et entraînera la création de 53 nouveaux emplois à temps plein à Moncton au cours des trois prochaines années.

Le gouvernement provincial a adopté un modèle de chaîne d’approvisionnement intégré et a retenu les services de McKesson Canada à titre d’unique source de distribution des produits pharmaceutiques au sein du réseau hospitalier du Nouveau-Brunswick. L’annonce a eu lieu, aujourd’hui, dans les bureaux de l’entreprise, à Moncton.

« Ce partenariat innovateur fournira une sécurité accrue pour les patients du Nouveau-Brunswick et améliorera l’efficience de notre système de soins de santé, tout en garantissant un avenir solide à McKesson et à ses employés, ici au Nouveau-Brunswick », a affirmé le premier ministre, David Alward. « Notre gouvernement est heureux de maintenir sa collaboration avec McKesson pour mettre en œuvre notre plan en vue de créer des emplois et de rebâtir l’économie. »

Chaque hôpital sera doté de boîtes distributrices de pointe qui seront placées dans les secteurs réservés aux soins aux patients. Ces boîtes distributrices fourniront automatiquement les médicaments appropriés, ce qui réduira le potentiel d’une erreur humaine. McKesson Canada réapprovisionnera ces boîtes au besoin afin de garantir un stock adéquat pour chaque boîte.

Cette initiative devrait permettre au système de soins de santé d’économiser trois millions de dollars par année. Cette somme servira à l’acquisition des nouvelles boîtes.

« Le nouveau plan provincial de la santé du Nouveau-Brunswick visualise un système de soins de santé au sein duquel la technologie sert à mieux intégrer nos services de façon à améliorer les soins offerts aux patients et à rendre ces derniers plus efficaces », a déclaré le ministre de la Santé, Hugh Flemming. « Ce partenariat exaltant répond parfaitement à cet objectif, et je remercie toutes les parties en cause, soit FacilicorpNB, les régies régionales de la santé, McKesson Canada et Investir NB, qui ont travaillé à faire de ce projet une réalité. »

Investir NB fournira à l’entreprise un montant pouvant atteindre 850 000 $ sous forme de subvention conditionnelle non renouvelable. La subvention servira à compenser une partie des coûts des biens d’équipement de la chaîne d’approvisionnement.

« Nous sommes heureux d’avoir été choisis comme partenaire pour réaliser cette solution novatrice », a dit Dale Weil, premier vice-président, solutions intégrées pour les soins de santé, stratégie et développement du commerce, McKesson Canada. « En fin de compte, les professionnels des soins de santé recevront des mises en garde et des alertes en temps réel concernant de nouvelles commandes et des commandes modifiées ou annulées pour des médicaments, et ce, tout en recueillant automatiquement des données essentielles pour la conformité et la surveillance en matière de réglementation. Ce processus réduira le temps que les cliniciens consacrent à la consignation manuelle des notes au dossier et améliorera l’exactitude de la dispensation de médicaments. »

Le projet sera d’abord mis à œuvre au Moncton Hospital et à l’Hôpital mémorial de Sackville en février. Par la suite, il sera étendu progressivement à tous les établissements hospitaliers de la province d’ici le milieu de 2015.

Fondée il y a plus de 100 ans, McKesson Canada se spécialise dans la distribution de produits pharmaceutiques vitaux, dans l’approvisionnement et dans le développement de technologies de l’information afin de permettre à l’industrie des services de santé d’offrir aux patients de meilleurs soins sécuritaires.

Investir NB est une société de la Couronne dont l’objectif est d’exploiter stratégiquement de nouvelles possibilités d’investissements étrangers et d’encourager la création d’emplois au Nouveau-Brunswick. Guidée par un conseil composé d’administrateurs du secteur privé, ses programmes sont conçus de façon à soutenir et favoriser l’investissement direct de l’étranger en attirant de nouvelles industries et en appuyant l’expansion des industries existantes dans ses secteurs de base.

 

Afficher le document au complet