Ambulance Nouveau-Brunswick – La commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick presse le ministère de la Santé d’intervenir afin que la Loi sur les langues officielles soit respectée

Fredericton, le 24 avril 2014 – La commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Katherine d’Entremont, presse le ministère de la Santé d’assumer ses responsabilités et d’exiger qu’Ambulance Nouveau-Brunswick (ANB) respecte la Loi sur les langues officielles. Voilà la première recommandation d’un rapport d’enquête de la commissaire portant sur un incident survenu en septembre 2013. ANB a reconnu qu’aucun des deux ambulanciers dépêchés pour porter secours à une résidente de Dieppe ne parlait français.

Afficher le communiqué au complet

Le rapport d’enquête sur Ambulance Nouveau-Brunswick est accessible sur le site Web du Commissariat aux langues officielles.