Selon une étude de Raymond Chabot Grant Thornton (avril 2013) réalisée pour le compte du Bureau du renouveau du système de santé (BRSS), il faudrait réduire le budget du réseau Vitalité plus que celui du réseau Horizon. Pourtant la province a reconnu que le réseau Vitalité avait moins que l’autre et a avancé un plan de rattrapage. Où est la logique?

Peu importe l’hypothèse proposée dans cette étude, le réseau Vitalité subit les pires conséquences!

tableau-benchmarking_____________________________________________________________________________________________

Le gouvernement Alward a reconnu le 30 novembre 2012 qu’il y avait inégalité entre les services de soins de santé offerts par la régie anglophone Horizon et la régie francophone Vitalité. C’est une reconnaissance importante et historique, selon nous.

Cependant, le ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick, l’Honorable Hugh T. Flemming, n’a pas pris les mesures nécessaires pour répartir équitablement les services de soins de santé entre les deux régies de santé de la province. L’ajout de quelques neuf (9) millions annoncé n’apportera pas de changements substantiels dans cette inégalité. Son plan d’action pour des services de santé équitables traite presque uniquement de services secondaires et ignore complètement les inégalités au niveau des services tertiaires entre les deux régies de santé. L’annonce du 30 novembre ignore totalement les institutions et la population de la Péninsule acadienne.

L’annonce du 30 novembre n’est qu’un premier pas dans la bonne direction mais un si petit pas! Nous souhaitons voir dans le prochain budget provincial des investissements majeurs dans les services de soins de santé offerts par la régie de santé Vitalité.

Il nous faut plus que dire qu’il y a inégalité, il faut corriger la situation. C’est une question de droit et de justice!

 

Les patients des deux régies au Nouveau-Brunswick n’ont pas accès aux mêmes soins de santé et ils paient les
mêmes impôts!

tableau 2012

Publié dans les quotidiens et hebdomadaires du Nouveau-Brunswick en novembre 2012.