Fausse directive attribuée au PDG sur le service de téléviseurs aux patients

 Le chef des opérations de la zone Nord-Ouest du Réseau de santé Vitalité, M. Pierre Verret, tient à faire le point au sujet d’informations erronées qui ont circulé sur les réseaux sociaux le mardi 29 octobre concernant le service de télévision aux patients de l’Hôpital régional d’Edmundston ainsi qu’une fausse directive qui aurait été attribuée au PDG Rino Volpé..

Cette semaine, le service de télévision aux patients de l’hôpital est en cours de transition du fournisseur actuel, HOS TV, à un nouveau fournisseur, Hospitality Network. Cette transition fait suite au processus d’appel d’offres réalisé pour ce service.

« Un technicien de la compagnie HOS TV aurait statué auprès de plusieurs patients et individus que toutes les télévisions des patients des hôpitaux du Réseau de santé Vitalité seraient retirées sur les ordres du PDG et que ceci était réalisé sous prétexte que les gens demeuraient hospitalisés trop longtemps. Ce sont des commentaires erronés, sans fondement et très inappropriés de la part de cet individu », affirme M. Verret. « On a demandé à ce dernier de ne plus se présenter sur les lieux à titre de représentant de HOS TV. »

Malheureusement, ces rumeurs non-fondées auraient beaucoup circulé sur les médias sociaux et provoqué maintes réactions au sein de la communauté d’Edmundston. « Les services de télévision aux patients ne sont aucunement compromis. Il s’agit tout simplement d’un changement de fournisseur. Nous avons aussi fait part de nos préoccupations à HOS TV. Le vice-président nous a immédiatement contactés pour nous faire part de ses excuses quant aux propos déplacés de leur employé. »

La transition avec la nouvelle compagnie aura lieu entre le 31 octobre et 4 novembre 2013. Bien que la priorité soit accordée aux chambres où les patients louent présentement la télévision, il est possible qu’une interruption temporaire de service ait lieu lors de ce changement de fournisseur.

« Durant cette grande période de changement au sein du système de santé, il y a des gens qui vont profiter de cette occasion pour circuler de la mauvaise information. Nous invitons les gens à communiquer avec l’administration de l’hôpital au 739-2200 lorsqu’ils ont des questions sur les services aux patients. Nous serons certainement à leur écoute et prêts à répondre à leurs questions », a-t-il précisé.

Afficher le texte au complet