23 nouveaux médecins formés en Acadie

Afficher le reportage au complet

le samedi 5 mai, 2012

DIEPPE – Les 23 étudiantes et étudiants constituant la troisième cohorte de médecins formés à l’Université de Moncton ont reçu leur sarrau blanc samedi au Centre des arts et de la culture de Dieppe, symbole d’une autre étape franchie dans leur formation médicale.

Neuf des 23 étudiants poursuivront leur formation dans le Programme de formation en médecine de famille francophone dans le Réseau de santé Vitalité. D’autres se spécialiseront dans une autre discipline, entre autres, la médecine interne, la chirurgie et la psychiatrie.

Charlene Ward de Miscou, dans la Péninsule acadienne, est une des étudiantes qui poursuivra sa formation en médecine familiale. La jeune femme de 24 ans qui s’est trouvée un intérêt pour la chose médicale lors de ses études secondaires compte pratiquer dans la région du Grand Moncton après sa résidence.

«J’ai choisi la médecine familiale parce que c’est une pratique vraiment diversifiée que tu peux orienter selon tes intérêts. Il est aussi possible de suivre les mêmes patients au cours de leur vie et de vraiment apprendre à les connaître. C’est vraiment spécial pour moi», a confié l’Acadienne.

Celui qui a été défenseur pour les Aigles bleus de l’Université de Moncton pendant une certaine période de ses études en médecine, Jules Melanson, a également reçu son sarrau samedi. Il effectuera sa résidence en médecine familiale dans le Grand Moncton, région dans laquelle il compte pratiquer la médecine.

Combiner le hockey et les études en médecines n’a pas toujours été facile pour le défenseur originaire de Memramcook, mais il avoue que le jeu en valait certainement la chandelle.

«Ce n’était pas toujours facile, mais c’est possible. J’ai vraiment aimé ça. Je pouvais faire autre chose que toujours étudier. J’avais mon sport sur lequel je pouvais m’accrocher et qui me tenait motivé», a reconnu l’Acadien.

La ministre de l’Éducation postsecondaire, Formation et Travail du Nouveau-Brunswick, Martine Coulombe, a remis un certificat de reconnaissance aux nouveaux médecins en affirmant espérer qu’ils choisissent la province pour établir leur pratique.

«Je souhaite ardemment que vous tous pratiquiez ici, chez nous, au Nouveau-Brunswick et j’espère que ce choix sera le vôtre parce que nous avons besoin de vous ici. Nous avons que vous vous établissiez ici, que vous travaillez ici, et que vous contribuez à bâtir notre belle province. Nous avons particulièrement besoin de vous pour contribuer à l’amélioration des soins de santé», a déclaré la ministre Coulombe.

Le Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick a officiellement ouvert ses portes en 2006. Il est le résultat d’un partenariat entre l’Université de Moncton, l’Université de Sherbrooke et le gouvernement du Nouveau-Brunswick.