UN RÉGIME PUBLIC D’ASSURANCE EN PROJET

Afficher le reportage au complet de CapaAcadie.com

Texte de l’Acadie Nouvelle

UN RÉGIME PUBLIC D’ASSURANCE EN PROJET

CARAQUET – Vingt pour cent des Néo-Brunswickois ou quelque 70 000 familles ne bénéficient pas d’une assurance-médicaments. Soit qu’elles ne bénéficient pas d’une assurance privée avec leur employeur, soit qu’elles ne répondent pas aux critères pour bénéficier du Plan de médicaments sur ordonnance du N.-B.

Ce constat a été dressé en décembre dernier dans le rapport Furlong qui établissait le cadre général d’un programme provincial d’assurance-médicaments.

«Une analyse plus approfondie a indiqué que les familles sans assurance-médicaments sur ordonnance dépensaient chaque année entre 120 et 150 millions $ pour ce type de médicaments», peut-on lire dans le rapport.

«Ce rapport sera la base du plan qui va aider à prévenir que les Néo-Brunswickois soient sujets à de graves difficultés financières à cause du prix des médicaments», avait alors indiqué le ministre de la Santé, Hugh John Flemming.

Quatre mois après, le projet du gouvernement reste encore à préciser.

L’Acadie Nouvelle a tenté sans succès d’obtenir des commentaires du ministère de la Santé concernant le dernier rapport de l’ICIS sur les dépenses en médicaments. – PiL